Comment investir dans une entreprise de manière intéressante ?

Céline Claeys   |  

Est-il possible d’investir dans une petite ou moyenne entreprise et de faire gagner les deux parties ? Aucun problème ! Il n’y a pas que les sociétés qui peuvent investir dans des entreprises, mais aussi des particuliers. Il y a plusieurs possibilités qui rendent les investissements dans des entreprises  intéressants d’un point de vue fiscal. Voici un aperçu qui pourra vous être utile.

Prêt win-win

Le prêt win-win est un prêt subordonné dont la durée est comprise entre cinq et dix ans et qui permet différentes possibilités de remboursement : mensuel, tous les trois ou six mois, annuel ou en une seule fois à la fin du parcours. Le remboursement anticipé est également possible. En tant qu’investisseur, vous pouvez prêter jusqu’à 75.000 euros. L’entreprise quant à elle, peut emprunter jusqu’à 300.000 euros.

Une condition supplémentaire pour l’emprunteur est qu’il soit une PME ou un indépendant établi en Région flamande à la date de la souscription du prêt. Lorsque l’emprunteur est indépendant, le prêteur ne peut pas être son conjoint ou cohabitant légal. En outre, le prêteur ne peut pas être un employé de l’emprunteur. Sont également exclus de cette mesure, les administrateurs exerçant directement ou indirectement leur fonction dans la société qui fait l’emprunt.

Tax Shelter pour les entreprises débutantes

Tax Shelter est un investissement dans de nouvelles actions d’une start-up ou par le biais d’une plateforme de crowdfunding. Cette formule n’est valable que pour un investissement dans une société en phase de démarrage ou pour une augmentation de capital dans les quatre ans suivant la constitution de la société. Les investisseurs peuvent investir jusqu’à 100.000 euros par période imposable. Et la start-up peut recueillir au maximum 250.000 euros.

Action d’ami flamande (’Vriendenaandeel’)

L’action d’ami flamande est également connue sous le nom de capital win-win. Il s’agit en effet de la combinaison des deux options précédentes, le prêt win-win et le Tax Shelter. Cette formule prévoit un apport en capital pour de nouvelles actions nominatives. Il s’agit d’un apport en capital obligatoire qui doit être entièrement libéré. Via ces investissements (prêts ou capital), la société peut recueillir jusqu’à 300.000 euros. Ce capital ne peut pas être utilisé pour payer des dividendes, acheter des actions ou faire des prêts.

Le crédit d’impôt de 2,5% accordé à ce titre, est à tout moment remboursable, mais non transférable. Cela signifie qu’il est accordé même s’il n’y a pas assez d’impôt à imputer au crédit.

Tout le monde peut devenir investisseur

Dans le cas de prêts ’ordinaires’ il s’agit souvent d’entreprises qui fournissent du capital. En revanche, le prêt win-win, l’action d’ami ou le Tax Shelter se concentrent sur les start-ups et les particuliers. Les investisseurs peuvent être des amis, des connaissances ou des membres de la famille.

Un bénéfice pour toutes les parties

L’entreprise a ainsi la possibilité de réunir son capital (de démarrage) pour lancer son activité, mais l’investisseur est également gagnant, car si d’une part il contribue à un climat entrepreneurial sain et favorable, d’autre part, avec le prêt win-win et l’action d’ami, il bénéficie également d’un crédit d’impôt annuel de 2,5 % sur le capital restant dû. En plus du crédit d’impôt de 2,5 %, vous pouvez également récupérer 30 % du montant dû par le biais d’un crédit d’impôt unique si l’emprunteur n’est pas en mesure de rembourser le prêt. Dans le cas de Tax Shelter pour les start-ups, l’administration fiscale accorde une réduction d’impôt de 30 ou de 45%.

Comme vous pouvez le constater, il n’y a que des avantages pour les particuliers et les entreprises. Vous souhaitez investir en tant que particulier ou entrepreneur et vous aimeriez savoir quelle formule vous convient le mieux ? N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts [link naar https://bofidi.eu/contact/].

Précédent

«

Prochaine

»